Aller au contenu

Qu’est-ce qu’un découpage technique avec exemples ?

  • par

Le découpage technique est une étape cruciale dans la réalisation d’un film, d’une vidéo ou de tout autre projet audiovisuel. Il s’agit de décomposer chaque scène en séquences et en plans, pour faciliter le travail du réalisateur, de l’équipe technique et des acteurs lors du tournage. Dans cet article, nous aborderons les principales étapes du découpage technique, en illustrant chaque point avec des exemples concrets. Nous verrons également comment utiliser les différents outils à disposition pour optimiser cette étape primordiale du processus de création audiovisuelle.

Avant le découpage technique : la préparation

La première étape avant de procéder à un découpage technique consiste à bien préparer le terrain. Cela passe par la lecture attentive du scénario, l’analyse des personnages et la compréhension des enjeux de l’histoire.

Analyse du scénario et repérage des éléments-clés

Il est essentiel de bien connaître le scénario avant de commencer le découpage technique. En relisant attentivement le document, identifiez les scènes, les personnages, les actions et les lieux qui vont constituer la base de votre travail. Cette démarche permet de repérer les éléments-clés qui devront être mis en valeur lors du tournage, ainsi que les éventuelles difficultés techniques à anticiper.

Étude des personnages et de leurs relations

Un autre aspect important de la préparation consiste à étudier les personnages et leurs interactions. Cela permet de mieux cerner leur psychologie, leur parcours et leur évolution au cours de l’histoire, et donc de mieux adapter le découpage technique aux besoins de chaque scène. Portez une attention particulière aux relations entre les personnages, qui constituent souvent le moteur de l’intrigue et les enjeux dramatiques.

storyboard écrire

Le découpage en séquences et plans

Une fois la préparation achevée, il est temps de passer au découpage proprement dit. Celui-ci consiste à diviser chaque scène en séquences et en plans, qui seront ensuite filmés et montés pour donner vie à l’histoire.

Les séquences : unités de temps et d’action

Une séquence correspond à une unité de temps et d’action au sein d’une scène. Par exemple, dans une scène se déroulant au cours d’une soirée, on peut identifier plusieurs séquences : l’arrivée des personnages, une conversation entre deux protagonistes, la danse, le départ des invités, etc. Chaque séquence a généralement un enjeu dramatique propre et participe au déroulement de l’intrigue.

Les plans : unités de lieu et de point de vue

Un plan, quant à lui, est une unité de lieu et de point de vue, c’est-à-dire un angle de prise de vue et un cadrage déterminés. Les plans sont les éléments de base qui seront filmés par la caméra et assemblés lors du montage pour constituer les séquences. Il existe de nombreux types de plans (gros plan, plan d’ensemble, plan américain, etc.), qui permettent de varier les points de vue et de créer du rythme dans la narration.

Lire aussi cet article :  Comment faire un bon film d'action ?

La réalisation du storyboard : visualiser le découpage

Le storyboard est un outil indispensable pour visualiser le découpage technique et le partager avec l’équipe de tournage. Il s’agit d’une série de dessins représentant les plans et les séquences de manière schématique, accompagnés de légendes explicatives. Vous pouvez également écrire un synopsis pour l’interprétation de votre film.

Les dessins : un aperçu des plans et des cadrages

Les dessins composant le storyboard donnent un aperçu des plans et des cadrages prévus pour chaque séquence. Ils permettent de visualiser la mise en scène, l’agencement des personnages et des éléments de décor, et de mieux appréhender les enjeux dramatiques de chaque scène. Ils facilitent également la communication entre le réalisateur, les acteurs et l’équipe technique lors du tournage.

Les légendes : des précisions sur le son et les mouvements

Les légendes du storyboard apportent des précisions sur le son (dialogues, bruitages, musique) et les mouvements de caméra (travelling, panoramique, zoom, etc.) prévus pour chaque plan. Elles donnent une idée plus précise du rendu final de la scène et permettent d’anticiper les contraintes techniques lors du tournage.

La répartition des rôles et la coordination de l’équipe

Le découpage technique est aussi l’occasion de répartir les rôles et de coordonner l’ensemble des intervenants sur un tournage. Cette étape est primordiale pour assurer le bon déroulement du projet et optimiser le temps de travail de chacun.

Répartition des tâches et responsabilités

Chaque membre de l’équipe doit connaître son rôle et ses responsabilités lors du tournage. Le réalisateur est en charge de la mise en scène, du choix des plans et des mouvements de caméra, tandis que le chef opérateur s’occupe de la lumière et du cadre. L’ingénieur du son est responsable de la prise de son, et le monteur assemble les plans pour donner vie à l’histoire. Chacun doit travailler en étroite collaboration pour mener à bien le projet.

Communication et coordination

La réussite d’un tournage repose en grande partie sur la communication et la coordination entre les différents membres de l’équipe. Il est essentiel d’échanger régulièrement sur les avancées, les problèmes rencontrés et les solutions envisagées. Le découpage technique, en établissant un cadre de travail clair et précis, facilite grandement cette coordination.

Les outils pour faciliter le découpage technique

Enfin, il existe de nombreux outils pour faciliter le découpage technique et le rendre plus accessible, même pour les réalisateurs en herbe.

Lire aussi cet article :  Comment devenir scénariste ?

Les logiciels de storyboarding

Certains logiciels de storyboarding, tels que Storyboarder, permettent de créer rapidement et facilement des storyboards à partir du découpage technique. Ils offrent une interface intuitive et des fonctionnalités avancées pour ajuster les cadrages, les plans et les mouvements de caméra.

Les applications de prévisualisation 3D

Des applications de prévisualisation 3D, comme ShotPro, proposent de modéliser virtuellement les décors, les personnages et les caméras pour visualiser le rendu final des plans et des séquences. Ces outils sont particulièrement utiles pour les projets complexes ou nécessitant des effets spéciaux.

En résumé, le découpage technique est une étape essentielle pour préparer et organiser un tournage, quel que soit le type de projet audiovisuel. Il permet de décomposer les scènes en séquences et en plans, de visualiser la mise en scène grâce au storyboard, et de coordonner l’ensemble des intervenants lors du tournage. En maîtrisant ces différentes étapes et en utilisant les outils adaptés, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre projet et donner vie à votre histoire.

La shot list : un outil complémentaire au découpage technique

La shot list, ou liste des plans, est un outil complémentaire au découpage technique qui permet de planifier et d’organiser le tournage de manière précise et efficace. Elle recense l’ensemble des plans à réaliser pour chaque scène, ainsi que les informations clés pour le tournage.

Informations essentielles pour chaque plan

Pour chaque plan de la shot list, il est important de noter plusieurs informations essentielles, telles que le numéro de scène, le numéro de plan, la description de l’action (personnages, mouvements, événements, etc.), le type de plan (plan américain, plan moyen, gros plan, etc.), les mouvements de caméra (travelling, panoramique, etc.), et les éléments techniques (lumière, son, accessoires, etc.). Ces informations permettent à l’ensemble de l’équipe de mieux visualiser et anticiper les besoins et contraintes du tournage.

Organisation du tournage et gain de temps

La shot list contribue grandement à l’organisation du tournage et au gain de temps. En effet, elle permet de regrouper les plans par lieu de tournage, par personnage ou par configuration technique, afin d’optimiser les déplacements, les changements de décor et les réglages de caméra. Par exemple, si plusieurs scènes sont à tourner dans un même lieu, il peut être judicieux de les filmer à la suite, même si elles n’apparaissent pas dans cet ordre dans le scénario. L’assistant réalisateur, en charge de la préparation et de la coordination du tournage, utilise la shot list pour élaborer le plan de travail et le calendrier de tournage.

Lire aussi cet article :  Comment créer un moodboard pour votre film ?
storyboard case à dessiner

Trucs et astuces pour un découpage technique réussi

Un découpage technique efficace repose sur quelques trucs et astuces qui facilitent la réalisation et la communication avec l’équipe de tournage. Voici quelques conseils pour optimiser cette étape clé du processus de création audiovisuelle.

Privilégier les plans-séquences

Le plan-séquence est un plan unique qui englobe une action ou une scène entière, sans coupe ni montage. Ce type de plan permet de capturer l’intensité et la continuité d’une scène, tout en simplifiant le découpage technique et le tournage. Toutefois, le plan-séquence nécessite une grande maîtrise de la mise en scène et des mouvements de caméra, ainsi qu’une excellente coordination entre les acteurs et l’équipe technique.

Utiliser des symboles et des codes couleur

Pour faciliter la lecture et la compréhension du découpage technique et du storyboard, il peut être utile d’utiliser des symboles et des codes couleur pour représenter les différents éléments (personnages, objets, mouvements de caméra, etc.). Par exemple, les personnages peuvent être représentés par des lettres ou des formes géométriques, et les mouvements de caméra par des flèches ou des traits. Les codes couleur permettent de distinguer rapidement les plans selon leur taille (plan américain, plan moyen, etc.) ou leur nature (intérieur, extérieur, etc.).

Tenir compte des contraintes techniques et logistiques

Un découpage technique réussi prend en compte les contraintes techniques et logistiques du tournage, afin d’anticiper les problèmes et les solutions à mettre en place. Par exemple, le choix des plans et des mouvements de caméra doit être adapté au matériel disponible (caméra, objectifs, grue, etc.), aux conditions de tournage (lumière, météo, bruit, etc.) et aux contraintes de temps (planning, durée de tournage, etc.). De même, il est important de bien évaluer les besoins en termes de décors, de costumes, d’accessoires et de maquillage, afin d’éviter les retards et les imprévus sur le plateau.

Conclusion

Le découpage technique est une étape cruciale dans la réalisation d’un projet audiovisuel, qui permet de décomposer chaque scène en séquences et en plans pour faciliter le travail du réalisateur, de l’équipe technique et des acteurs lors du tournage. En maîtrisant les différentes étapes du découpage technique, en utilisant les outils adaptés comme le storyboard et la shot list, et en appliquant quelques trucs et astuces, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre projet et donner vie à votre histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *